CANDIDA ALBICANS-CANDIDOSE

en Médecine Traditionnelle Chinoise et en Acupression

Photo Candida Albican

CANDIDA ALBICANS-CANDIDOSE en médecine traditionnelle chinoise et en Acupression

 
Par CHRISTINE BLANCHARD
 
Praticienne certifiée en acupression - Promotion 2019

 

En médecine Occidentale 

Définition

Le candidat albicans est une levure microscopique, inoffensive et naturellement présente dans notre organisme dans les muqueuses digestives et génitale.

Il se nourrit de matières organiques en décomposition assurant l’équilibre ne notre microbiote.

Comme tout champignon, il ne survit et se développe qu’en milieu humide.

En présence de certains Facteurs locaux ou généraux (les causes), un déséquilibre peut s’installer, entrainant une prolifération de la levure qui devient pathogène en libérant des toxines.

On parle alors de candidose.

La Candidose peut coloniser l’ensemble du système digestif, de l’anus à la bouche.

Une candidose ou infection fongique, peut provoquer :

  • Mycoses génitale
  • problèmes digestifs
  • problème de peau ou d’ongle
  • muguet…

 

Pourquoi étudier l’espèce Candida albicans ?

Au plan épidémiologique, tous facteurs de risque confondus, l’espèce Candida albicans est responsable de 50 à 70% des infections. Viennent ensuite, en France, Candida glabrata (considéré comme non pathogène), Candida tropicalis et Candida parapsilosis. Les autres espèces sont moins fréquentes et leur émergence dépend souvent d’écologies particulières. L’identification de certaines espèces peut modifier la prise en charge thérapeutique en raison de leur résistance intrinsèque à certains antifongiques.

ASPECT

Photo candida albicans candidose

 

 

 

 

 

 

SYMPTÔMES

Les champignons produisent des agents chimiques toxiques, responsables des symptômes très variés que l’on retrouve en cas de candidose chronique :

Troubles digestifs chroniques : aigreurs d’estomac, sensation d’être rassasié dès les premières bouchées, ballonnements, constipations, diarrhées ou alternance des deux.

Fatigue chronique inexplicable : on se lève et on se couche fatigué, alors que tous les examens médicaux sont normaux. Cette fatigue peut entraîner par la suite des troubles de l’humeur (irritabilité), voire une légère dépression. La candidose chronique est l’un des facteurs déclenchant le plus souvent cité dans le syndrome de fatigue chronique.

Troubles nerveux : difficultés de concentration, troubles de mémoire, vertige, irritabilité ou agitation, changements d’humeur fréquents, anxiété, sommeil irrégulier ou insomnies, migraines.

Troubles cutanées : apparition cutanée type eczéma, démangeaison vulvaires…

Perte de poids ou Prise de poids inexpliquée ou impossibilité de perdre du poids malgré un régime alimentaire.

 

CAUSES

Les facteurs locaux ou généraux :

Les nouveau-nés : à cause de l’immaturité de leur système immunitaire et d’un microbiote incomplet.

Les personnes âgées : de par un appauvrissement des fonctions immunitaires, des anomalies métaboliques dues à l’âge ainsi que les nombreux médicaments prescrits.

Les personnes atteintes d’une immunodéficience (comme celle due au virus du SIDA) à cause d’un système immunitaire très faible.

Les patients atteints de cancers, à cause de leurs traitements très lourds qui détruisent le microbiote et le système immunitaire.

Un séjour à l’hôpital : pause d’un cathéter, acte chirurgicale, perfusion…

Les personnes sous traitement antibiotique : en déstabilisant/détruisant l’équilibre du microbiote, les médicaments antibiotiques ouvrent la porte à la prolifération de la levure. 

Une mauvaise hygiène de vie : une forte consommation de sucre, d’aliments ultra-transformés mais aussi plus généralement une alimentation peu équilibrée contenant peu de végétaux induisent un risque de déséquilibre et donc une contamination par Candidose.

 

MALADIES ASSOCIÉES

Mycose digestive ou candidose intestinale : est une contamination décelable le plus souvent en fonction des symptômes.

Lorsque l’infection prédomine sur le tube digestif haut c'est-à-dire bouche, œsophage et estomac on constate des difficultés à avaler, des troubles de l’alimentation des douleurs à la déglutition.

Lorsque l’atteinte est intestinale on constate des troubles du transit avec ballonnement, diarrhées… Mais aussi fatigue, somnolence, difficulté de concertation, anxiété…

 

Mycose génitale

Mycose anale produit des dépôts blanchâtres et un prurit anal, souvent accompagné de démangeaisons

Vaginite : Mycose vulvo-vaginale entraîne un prurit et des leucorrhées blanches ou jaunâtres parfois accompagnées d’odeur nauséabonde.

Banalite: est une inflammation du gland avec démangeaisons et un écoulement au niveau du canal urinaire.

 

Candidose des ongles : Peuvent affecter le lit de l’ongle et/ou les bords de l’ongle.

Panaris chronique qui se manifeste par un gonflement rouge douloureux péri-unguéal.

Onycholyse: les infections sous-unguéales sont caractérisées par le décollement distal d’un ou de plusieurs ongles de la main, associé à une anomalie de coloration de la zone sous-unguéale qui devient blanche ou jaune.

Les intertrigos : manifestation de lésions érythémateuses, prurigineuses, bien délimitées, de taille et de formes variées. Les plaques de départ peuvent s’entourer de papules et de pustules adjacentes satellites.

La perlèche est la candidose du coin de la bouche, qui provoque des craquelures et des fissures minuscules. Elle peut être due à un léchage chronique de la lèvre, au fait de sucer son pouce, au port de prothèse dentaire mal ajustées ou d’autres pathologies qui rendent les coins de la bouche suffisamment humide pour que la levure puisse se développer.

La candidose cutanée chronique est constituée de lésions rouges et pustuleuses, épaisses et recouvertes de croûtes rappelant le psoriasis. Siégeant principalement sur le front et le nez. Toujours associé à une candidose chronique. (Certaines dermites sont dues à ce champignon)

Le muguet apparaît le plus souvent chez les nouveaux nés. Il se caractérise par une sécheresse et une rougeur des muqueuses buccales, de dépôts blanchâtres parfois accompagné de douleurs.

Pneumonie ou Bronchopneumonie chez les patients immunodéprimés

 

TRAITEMENTS

Le traitement est généralement ponctuel et local.

Il repose sur la prise de médicaments, des substances asséchantes sous forme de crème, de poudre ou des antifongiques locaux.

  • des agents asséchants
  • Corticoïde sous forme de crème
  • Antifongiques locaux ou oraux

 

Par exemple :

- des ovules gynécologiques et une crème pour les candidoses vaginales (le partenaire sexuel doit être également traité s’il présente des signes de candidose)

- bains de bouche à base de bicarbonate de sodium et gel ou solution antifongique à garder le plus longtemps possible dans la bouche pour les candidoses buccales.

- des crèmes corticoïdes ou antifongique en cas de problème de peau

En cas de récidive le protocole mis en place initialement sera poursuivit soit en administrant une autre marque de médicament (autre molécule)

Un traitement de fond est propose lors de candidoses récurrentes, étendues, profondes ou chroniques, des traitements oraux sont prescrits avec la prise d’antifongiques.

 

EXAMEN DIAGNOSTIQUE

L’examen se fait le plus souvent en fonction du motif de visite du patient et par observation : démangeaison cutanée ou génital, problèmes au niveau des ongles…

La zone touchée sera observée  -> diagnostiquée -> traitée.

Le diagnostique est parfois plus compliqué pour les infections digestives ou intestinales, il se fera en fonction du motif de visite :

Contre des douleurs à la déglutition ou d’Estomac : des pansements gastriques ou des IPP

Contre les ballonnements, flatulence, éructation : du charbon végétal

Contre la constipation : des laxatifs

Contre la diarrhée : médicament antipéristaltique qui ralentit les mouvements intestinaux

Contre l’anxiété : des anxiolytiques

Fatigue, somnolence, déprime : bilan sanguin et hormonal

Ces traitements ont une efficacité rapide et ponctuelle… mais ne traitent pas la candidose. C’est pourquoi  un traitement ponctuel peut devenir régulier.

Un examen plus poussé peut être proposé en cas de chronicité de la maladie (mais cela reste rare) ou lorsque le pronostique vital est engagé notamment pour les atteintes du Poumon

 

LE CONCEPT D’HUMIDITÉ EN MÉDECINE CHINOISE

CAUSE EXTERNE :

La Médecine Traditionnelle Chinoise est basée sur l’observation de la nature et de ses phénomènes météorologiques. Suivant ces règles, l’être humain serait calqué sur le même système que la nature et la Terre, avec son énergie, ses mouvements, ses courants d’eau, ce qui est visible (la forme, le corps, l’Eau) et ce qui ne l’est pas (l’immatériel, l’énergie, le Feu), ce qui a donné la théorie du Yin et du Yang.

La nature, suivant cette observation est soumise à 6 désordres énergétiques d’origine externe (la chaleur, le froid, la sécheresse, l’humidité, le vent, la canicule) qui peuvent devenir des causes de maladies. On les appelle les « 6 climats » ou « 6  énergies perverses externes » (pour 5 d’entre elles sauf la canicule, on les associe aux 5 Eléments).

Au niveau du corps humain, ces désordres d’origine externe peuvent, à la longue, devenir internes et seront d’autant plus accentués si l’un des organes est déjà fragile. Par exemple, si nous vivons dans un environnement humide (climat tropical, lieu d’habitation humide, porter des vêtements humides…), cette humidité, souvent associée au froid ou à la chaleur, va s’infiltrer progressivement dans le corps, surtout si l’énergie du corps est déjà déficiente et créer, à force, des stagnations d’Humidité interne, qui à la longue pourront aussi donner des mucosités et créer des pathologies.

 

CAUSE INTERNE :

Principe de transformation des liquides :

L’humidité peut également venir de notre alimentation et / ou d’un disfonctionnement ou d’un déficit d’énergie d’un ou de plusieurs organe(s) responsable(s) de la transformation des liquides.

Les aliments et boissons qui sont ingérés vont être transformé et séparé par la Rate, dont la partie pure (la plus légère) va monter vers « le Poumon » qui va à son tour diffuser une portion de ces liquides vers la peau, et faire descendre une autre partie vers le Rein. Ce dernier vaporisent une partie des liquides et les font remonter via le triple réchauffeur afin d’humidifier les poumons.

A contrario, la partie impure (la plus dense) de ces liquides, va descendre vers l’intestin grêle qui à son tour va séparer la fraction pure et impure. A ce niveau, la partie pure de cette seconde séparation, ira vers la vessie ; tandis que la partie impure ira vers le gros intestin où une partie de l’eau sera réabsorbé.

La vessie, qui reçoit des fractions de liquide pur et impur, va elle aussi séparer ces liquides, elle va envoyer la partie pure vers l’extérieur du corps (ce qui donne la transpiration) et faire descendre la partie impure sous forme d’urine. Ce processus de séparation et de transformation au niveau de la vessie, se fait grâce à l’action du Qi (énergie vitale) provenant du Yang du Rein.

Le métabolisme des liquides consiste en divers processus répétés de séparation des liquides purs et impurs ; dont notre corps cherche à guider ou éliminer les fractions purs vers le haut et l’extérieur, et à faire descendre les fractions impurs dans un but d’élimination des matières troubles non indispensable au corps.

En résumé, on peut dire que le typique Poumon, Rate et Rein constituent le socle fondamental du transport, de la transformation et de l’excrétion des liquides organiques.

Formation liquides organiques mémoire candida albican candidose

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le corps a besoin d’eau pour sa nourriture, mais si cette eau est mal assimilée par la Rate (organe de transformations des aliments et des boissons, associée à l’Estomac) elle stagne, et finit par donner une eau fermentée et croupissante, de l’Humidité interne.  

Pour comprendre ce concept, comparer avec une fuite d’eau dans un mur : souvent insidieuse, on ne connaît pas toujours son origine, mais à force, le mur va craqueler, gondoler, suinter, une odeur particulière va apparaître. Ce sera le même phénomène dans le corps.

C’est une façon de concevoir le corps qui s’encrasse, qui se surcharge de toxines non éliminées et qui finit par donner des gonflements, des fermentations, de la lourdeur…

Ainsi en cas de dysfonctionnement de ces processus, on pourra avoir divers conséquences sur le corps, tel que les œdèmes, affection de la peau, trouble de la transpiration, atteintes des articulations, des os… que l’on nomme aussi Syndromes d’Humidité

 

BILAN ÉNERGÉTIQUE 

Reconnaitre la présence d’humidité :

En Médecine Traditionnelle Chinoise l’être humain est examiné dans son ensemble. Il s’agit d’une approche systémique dont les champs interdisciplinaires pourraient se résumer en une analyse : énergétique, globale, circulatoire, environnementale, la psychologie des Organes et des substances (sang, liquides organiques).

Pour le praticien commence alors un vrai travail d’enquêteur !

Motif de visite : exp somnolence… diarrhée…

Phase d’observation : peau, voix, langue, pouls…

Prise en compte de la saison

Les Questions du praticien :

Depuis combien de temps

Frisson, fièvre, bouffées de chaleur

Transpiration

Douleur

Palpitation

Appétit, goût

Soif, boissons

Selles et urines

Surdité, acouphènes

Questions spécifiques aux femmes

Etc…

L’ensemble des réponses recueilli permet de déterminer les causes des maladies, les diagnostics et les traitements.

 

Reprenons les symptômes liés à une Candidose :

  • désordres du système nerveux
  • problèmes respiratoires
  • troubles digestifs : constipation, diarrhée, ballonnements,  
  • problèmes de poids
  • maux d’estomac
  • une fatigue extrême voir de la somnolence
  • troubles musculaires ou cardiaques
  • dysfonctionnements uro-génitaux
  • allergies
  • troubles du sommeil et de la mémoire
  • l’anxiété qui peuvent aller jusqu’à un état dépressif
  • problèmes de peau, d’ongle

 

En MTC ces symptômes traduisent un problème des Liquides Organiques. Bien entendu le principe de traitement se fera en fonction de la personne qui consulte.

 

EXEMPLES :

Les mucosités sont la cause de très nombreuses maladies : respiratoire, cardiaque, dermatologiques, psychiatriques, rhumatismales, métaboliques, épilepsie…

  • Surcharge pondérale humidité qui sous forme de « glaires » se stocke sous la peau.

 

  • Des expectorations, une toux grasse ou bien encore de l’asthme     l’humidité dans le Poumon s’est transformé en mucosités.
    • Mucosités-froid
    • Mucosités-chaleur

 

  • Les raideurs, les gonflements articulaires, crises de rhumatisme lorsque le temps est humide humidité au niveau des articulations (le facteur climatique externe se rajoutant à la présence d’humidité interne).
  • Une difficulté à uriner humidité au niveau de la vessie.

 

  • Eczéma :
    • Vent Humidité-Chaleur Externe ou
    • Chaleur Humidité Interne ou
    • Vide de Sang (manque de sang)

 

  • Muguet        Chaleur sur le Cœur et la Rate où un Feu-Vide

 

  • Epilepsie    mucosités associé à un Vent interne

 

  • Psychose    les psychoses se classifient en 2 groupes les psychoses yin calmes, introverties, pacifique et les psychoses Yang, agitées, extraverties, violentes. Toutes 2 ont pour origine un syndrome d’humidité.

 

Si ces symptômes ne mettent pas en danger la vie des personnes, elles sont souvent assez pénibles au quotidien.

Longs à s’installer, difficiles pour s’en débarrasser

Les désordres liés à l’humidité ont de particulier le fait qu’ils s’installent sur un long terme. C’est pour cette raison qu’ils sont difficiles à traiter. Ainsi, dans ce cas comme dans bien d’autres, la meilleure stratégie est la prévention : éviter que l’humidité s’installe plutôt que d’attendre qu’elle soit bien présente pour chercher à s’en défaire. Selon la médecine chinoise, le meilleur moyen de rester en bonne santé est de maintenir la qualité énergétique des organes et donc des fonctions qui leur incombent. Si on applique ce principe sur la question de l’humidité, cela veut dire qu’il faut préserver la qualité énergétique de la Rate qui transforme et transporte les liquides organiques. Or, ce qui affecte le plus la qualité énergétique de la Rate, c’est la qualité de l’alimentation. Si une alimentation correcte garantit un bon fonctionnement de la Rate, une alimentation erronée l’affaiblit notablement et cela de manière assez rapide.

 

MODE DE VIE - PRÉVENTION

Les conseils donnés ci-dessous visent essentiellement à protéger l’énergie de la Rate car cette dernière ne transforme et ne transporte pas seulement les liquides organiques mais également tout ce que nous mangeons. Elle est un véritable allié pour l’élimination de l’humidité.

 

DIETETIQUE CHINOISE

Conseils pour éviter l’Humidité interne :

  • Manger cuit plutôt que cru

Une manière d’éviter de fatiguer sa Rate est de prendre l’habitude de manger cuit au maximum.

Les aliments cuits aident la Rate à conserver son énergie.

La plupart des aliments crus que nous mangeons, hormis les fruits, sont des crudités qui possèdent un fort taux d’humidité. L’humidité sur la digestion demande beaucoup d’énergie. Ainsi, les crudités doivent être évitées surtout l’hiver. En été, il est possible d’en consommer d’avantage mais toujours sans excès. Dans tous les cas, bannir les repas exclusivement composés des salades de crudité comme plat principal sans autres apports de chaleur conséquente. Par contre, la salade (avec la vinaigrette qui la « réchauffe ») est bienvenue en accompagnement d’un plat chaud.

  • Manger chaud plutôt que froid

La même logique que dans le point précédent prévaut ici : plus nous apportons de la chaleur à notre couple Estomac/Rate, moins il devra en dispenser pour digérer notre repas. Aussi, manger cuit mais également chaud le plus souvent possible. De cette manière les aliments sont considérés comme « pré-digérés » ce qui minimise une dépense excessive de Qi de la Rate et donc son affaiblissement.

  • Boire de préférence hors des repas

Il est préconisé d’éviter les boissons froides et / ou de boire en fin de repas, une boisson chaude.

En journée il faut adapter sa consommation de liquide en fonction de sa soif. A l’exception des personnes âgées.

NB : il ne faut pas confondre le fait de consommer de l’eau et la présence d’humidité dans le corps : cela n’a pas de lien direct. L’humidité arrive dans le corps par le biais d’aliments humides ou humidifiant qui sont mal « digérés » et dont l’humidité stagne dans le corps et non à cause d’une consommation de liquides.

  • Manger dans le calme et à heures régulières

Il est recommandé de manger dans une ambiance sereine d’éviter de parler de travail, d’avoir des disputes à table, ou de regarder les infos car le système digestif risque de s’en trouver perturbé. Ces situations peuvent entrainer une disharmonie Foie-Estomac. Le foie est probablement l’organe le plus sensible au stresse dans le corps. En cas de troubles émotionnels, le Qi du Foie passe en surpression, celui-ci attaque transversalement l’Estomac provocant une inversion du Qi (Energie) de l’Estomac. L’Estomac a pour rôle d’assurer la descente des aliments, en cas d’inversion se produit : difficulté digestive, remonté acide, nausée, vomissement, perte d’appétit.

De plus la Rate « Abrite l’esprit Yi » en ce sens qu’elle est responsable de l’enregistrement des expériences et de leur stockage. Reliée à la mémoire, la Rate gère la force de pensée, puisque le sang nourrit les moelles et le cerveau  avec lequel va se développer toutes les idées que je vais pouvoir mettre en œuvre et tout ce que je vais devoir mémoriser.

Yi correct : bonne compréhension et analyse des situations. Bonne mémoire

Yi déficient : mémoire faible et difficulté de concentration

Yi perturbé : mélancolie, rumination

Un excès de pensée ou de rumination peut entrainer un vide de Qi (perte d’énergie) de la Rate qui n’aura plus la force d’exécuter sa fonction de gestion des liquides, créant un stockage et de l’humidité..

Etre « dans son assiette »  attentifs et en pleine conscience de ce que l’on mange.

  • Pratique d’une activité physique

La Rate aime la douceur. Ainsi une petite marche de 100 pas après chaque repas l’aidera dans son travail de digestion. La mise en mouvement des quatre membres.

Certaines activités aident à réduire l’excès de rumination tel que : yoga, shiatsu, et bien entendu le Qi Gong 

  • Attention au sucre

La saveur que la Rate apprécie est le doux. Le sucré est considéré comme du doux concentré. Ainsi, une alimentation trop sucrée conduit à affaiblir la Rate.

Comme tout est affaire d’équilibre, il est dit qu’un peu de douceur la stimule mais trop de douceur la lèse et l’abîme. Le sucre est d’une saveur facile mais dont le besoin s’autoalimente telle une drogue. Il est préconiser de réduire au maximum les aliments sucrés et notamment ceux issus de l’industrie. Il est d’ailleurs préférable de consommer du sucre non raffiné ou du miel pour certains aliments ou desserts et de bannir le sucre blanc.

Exemple d’aliments doux : gruau, carotte, champignon, courgette, riz…

  • Limiter les aliments humidifiants

Certains aliments ne sont pas humides mais consommés en grande quantité ou mélangés à d’autres aliments, ils produisent de l’humidité dans le corps. En ce sens, ils sont dits humidifiants. Ce sont les corps gras, les alcools, et les plats sucrés. C’est pourquoi il faut éviter les mélanges sucrés et acides très humidifiants notamment :

  • Apéritif avec cacahuètes et amandes (acides, alcool, sucre et gras…)
  • Fondue fromage et vin blanc (laitage et alcool)
  • Charcuterie et cornichons (gras et acides)
  • Mousse au chocolat et champagne (sucre, gras et alcool)

Le lait ainsi que les produits laitiers sont certainement les aliments les plus humidifiant qu’il vaut mieux éviter lors d’un traitement d’un syndrome d’humidité.

  • Consommer des aliments en fonction de leur « Nature et Saveur »

Une autre manière de conserver la qualité énergétique de la Rate est de suivre la logique de la nature des aliments. La civilisation chinoise traditionnelle a développé une diététique thérapeutique en caractérisant les aliments selon leur nature et leur saveur. Ainsi, on peut catégoriser les aliments selon qu’ils soient froids, neutres, tièdes ou chauds. On peut également les catégoriser selon qu’ils sont acides, piquants, salés, sucrés ou amers. Si l’on a une pathologie ou un désordre de type froid, il est alors bon de consommer des aliments tièdes ou chauds et d’éviter les aliments de nature froide et ainsi de suite.

Le doux étant la saveur de la Rate, les aliments doux favorisent sa bonne santé. Ainsi, selon cette logique, il est bon de manger des aliments neutres et/ou tièdes et doux.

  • Cuisiner

Prendre conscience des propriétés des aliments, redécouvrir la subtilité des saveurs, consommer des produits frais et de saison, connaître l’origine de ce que l’on mange et plus globalement se réapproprier son régime alimentaire est une occasion de comprendre et de savourer l’ensemble du processus qui se passe en nous.

classification des aliments mémoire candida albican

 EXEMPLES : POINTS D’ACUPONCTURE

Voici quelques exemples de points d’acuponcture extrait du Livre « LES POINTS ESSENTIELS » de Philippe SIONNEAU.

Ces points ont une action efficace en cas de trouble des Liquides Organiques (liste non exhaustive).

Le principe de traitement est déterminé par le praticien et adapté à chaque individu.

36 E - Zu San Li - Trois Li du pied

Il est le point de tonification du Qi par excellence. Il aide dans la tonification du Qi de la Rate et du Poumon. Il a une action directe sur l’Energie défensive associée au Poumon et nourricière associée à la Rate.

Lorsque la fonction de transport-transformation de la Rate-Estomac est déficiente, l’humidité tend à s’accumuler et à se condenser en mucosité. E36 étant un point fondamental pour tonifier le Centre, c’est aussi un point important pour les Mucosités-Humidité. Certains traités d’acupuncture le baptisent du nom « d’aiguille des mucosités », en compagnie de RM 12 et E40.

Il peut donc être prescrit dans toutes les maladies dont le mécanisme pathologique est constitué par les mucosité-Humidité telles que : toux, asthme, vomissement, épilepsie, hypertension artérielle, vertige, céphalées, psychose, etc…

Alors que 12 RM et 40 E sont utilisés en dispersion pour éliminer les mucosités déjà présentes, 36 E est plutôt prescrit en tonification pour prévenir la production de nouvelles mucosités en stimulant les fonctions de transformation de la Rate.

Associations possibles :

association 36E mémoire candida albican

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

40 E - Feng Long - Abondance et prospérité

Pt Luo liaison du méridien de l’Estomac

40 E est LE point-clé de l’ensemble des mucosités.

Il est le point Maître des Mucosités. Il a une action Mucolytique : il fluidifie les mucosités.

- Quelle que soit l’origine de la production des mucosités: un vide de Rate, qui ne transporte et transforme plus correctement l’humidité, un pervers Externe qui bloque le Qi du Poumon, une Chaleur (vide de Yin, Feu du Foie, Feu de l’Estomac) qui condense les liquides, une sécheresse externe qui lèse les liquides, un vide de Yang des Reins qui ne transforme plus les liquides…

- Quel que soit le lieu des mucosités : Poumon, Estomac, orifices du Cœur, articulations, muscles, peau Jing Luo….,

- Quelle que soit leur nature: Humidité, froid, chaleur, sécheresse, vent

- Quel que soit leur type : avec forme (You Xing), sans forme (Wu Xing)

- Quelle que soit leur catégorie : Tan (épaisses), Yin (fluides)

 

INDICATIONS :

Céphalées – vertiges – éructation – hoquet – nausées – vomissements – douleurs épigastriques – toux – asthme – dyspnée – aphasie – aphonie – palpitations cardiaques – Bi de la poitrine – épilepsie – psychose – psychose dépressive – insomnie – hystérie – syndromes de mucosités – syndrome du noyau de prune – syndrome d’atrophie des membres inférieurs – hyperthyroïdie – goitre.

Tableau comparatif :

40 E - Feng Long

36 E - Zu San Li

12 RM - Zhong Wan

22 RM - Tian Tu

Toutes les Mucosités

Mucosités de l’Estomac

ou par Vide de Rate

Mucosités de l’Estomac,

épileptiques ou psychiques

Mucosités du Poumon

Plénitude et Vide

Plénitude et Vide

Plénitude

Plénitude

Toujours dispersé

Dispersé ou tonifié

Toujours dispersé

Toujours dispersé

 

9 Rte - Yin Ling Quan - Source de la Colline Yin

Pt He-Mer du méridien de la Rate, Pt Eau du méridien de la Rate

9 Rte traite les maladies de l’humidité

9 Rte est le point Maître de l’Humidité quelque soit le pervers avec lequel il est cumulé : Froid, Chaleur, Vent, mucosités…

Lorsque les fonctions de transport-transformation de la Rate sont déficientes, l’humidité s’accumule et devient pathogènes. Or 9 Rte est le plus grand point pour renforcer la Rate, éliminer l’humidité et favoriser la diurèse.

9 Rte peut traiter l’humidité, quelque soit sa localisation :

Foyer Supérieur : sensation de tête lourde, distension de la poitrine

Foyer Médian : borborygmes, clapotis de l’estomac, distension épigastrique

Foyer Inférieur : Diarrhée, œdème des jambes, strangurie, leucorrhées, prurit vulvaire

  • Les membres : sensation de membres lourds
  • La peau : œdème, eczéma
  • Abdomen : ascite
  • Articulation : douleur et lourdeur des articulations

INDICATIONS :

Céphalée – vertiges – vomissements- diarrhées – distension abdominale – œdème – anurie – strangurie (syndrome Lin) – énurésie – mucosités – palpitations cardiaques – hypersomnie – ictère – asthme – toux – Bi (rhumatisme) – gonalgie – syndrome d’atrophie – prurit vulvaire – leucorrhées – eczéma – urticaire – psoriasis.

9 Rte est aussi un grand point des Mucosités-Humidité. Il ne dissout pas les mucosités comme le font  40 E ou 12 RM. Il permet d’éliminer l’excès d’Humidité qui se condense en mucosités. En renforçant la Rate et surtout en éliminant l’humidité.

Si nous voulions comparer l’action des points fondamentaux des Mucosités-Humidité, nous devrions dire que :

  • 36 E tarit la source des mucosités (vide de Rate)
  • 9 Rte empêche que l’humidité engendrée par le vide de Rate ne s’accumule et donc se condense en mucosités (mécanisme intermédiaire entre vide de Rate et mucosités)
  • 40 E et 12 RM dissolvent les mucosités (conséquence finale du Vide de Rate)

 

Tableau comparatif :

9 Rte Yin Ling Quan

8 F Qu Quan

He Mer de la Rate

He Mer du Foie

Humidité : action générale

Humidité : action sur le trajet méridien du foie

Prurit vulvaire, leucorrhées…

Humidité chaleur ou Froid Humidité

Humidité Chaleur

 

Tableau comparatif :

 

9 Rte

Yin Ling Quan

3 RM

Zhong Ji

9 RM

Shui Fen

Catégorie de point

He-Mer de la Rate

Point Mu de la Vessie

Point « couche de l’eau »

Action sur l’Humidité et l’œdème

Par stimulation de la Rate

Par stimulation de la Vessie

Par stimulation de la Vessie

Type d’œdème

Généralisé avec oligurie

Généralisé avec oligurie

Œdème abdominal, ascite

 

Mais aussi….

3 RM - Zhong Ji - Centre Parfait

Pt Mu de la Vessie

Pt d’intersection des 3 méridiens Yin de pied (Foie, Rate, Rein) et du Ren Mai

3 RM élimine l’Humidité par voies urinaires en favorisant la diurèse. Il est aussi intéressant pour le Froid-Humidité que pour l’Humidité-Chaleur. Il traite l’humidité Perverse au niveau de la Vessie mais également dans n’importe quel organe ou processus pathologique. Ainsi, en éliminant l’humidité par les urines, il peut être utile dans les diarrhées, dysenteries, Mucosités-Humidités, ictère, hépatite, cholécystite, leucorrhées, prurit vulvaire, œdème etc… Provenant d’une accumulation d’Humidité par déséquilibre du Foie, de la VB, de la Rate, de l’Estomac ; du Gros Intestin..

12 RM - Zhong Wan - Estomac Central

Pt Mu de l’Estomac

Pt Hui-Réunion des Entrailles-Fu

Pt d’intersection des méridiens de l’Estomac, de l’Intestin Grêle, du TR et du RM

De nombreux textes anciens confirment que 12 RM dissout les mucosités. Il est, avec 36 E et surtout 40 E un des points incontournables pour traiter les glaires.

12 RM est surtout efficace pour les mucosités qui sont localisées dans l’Estomac ou les mucosités sans forme qui provoquent des troubles neuropsychiques (épilepsie, psychose, hystérie…).

22 V - San Jiao Shu - Shu du Triple Réhauffeur

Pt Shu du Triple Réchauffeur

22 V est là où le Qi du Triple Réchauffeur émerge de l’intérieur à la surface du corps.

Le Triple Réchauffeur unifie et harmonise les réchauffeurs supérieur, moyen et inférieur et gouverne la libre circulation du Qi et des liquides dans ces 3 Zones. Toutefois 22 V a pour action de réguler Qi uniquement du Foyer Moyen et Inférieur. Il unifie les activités de l’Estomac / Rate et Rein / Vessie et Intestins. C'est-à-dire le transport et l’excrétion à la fois des aliments et des boissons.

Action :

Stimule et régule le TR. Régule Rta / E et élimine l’humidité. Régule la voie des eaux et favorise les mictions

Elimine les masses

Indication :

Borborygmes, diarrhée, aliments mal digérés, distension abdominale, œdèmes, mictions difficiles, céphalée, jaunisse…

23 V - Shen Shu - Shu du Rein

Il traite tous les désordres des 2 orifices inférieurs et de l’eau.

Pt Shu du Rein

Action :

Les Reins dirigent l’ouverture et la fermeture des deux orifices inférieurs : l’urètre et l’anus. Toute déficience du Rein à pour conséquence un dérèglement de la gestion de la gestion de ces 2 émonctoires : énurésie, incontinence, ou oligurie, anurie diarrhée…

Le Yang du Rein permet de transformer et gérer les Liquides. Son affaiblissement entraîne une accumulation d’humidité et donc un œdème progressif qui commence et domine le bas du corps..

Indication  :

Tous les problèmes d’Estomac, vide de Qi, de Yang ou de Yin

Désordres dus à une plénitude de L’Estomac : feu, mucosités, humidité, froids, rétention d’aliments…

 

Logo QigongTuina blanc 72dpi 856x300px

Ecole de Qigong Tuina

Amaël Ferrando

46 route de la Vallée Verte

06130 Grasse - France

Depuis 2004, l'École de Qigong Tuina propose des formations en Massage énergétique Qi Gong Tui Na, basé sur les connaissances de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Des sessions de recherche sont régulièrement organisées dans les disciplines autour de l'énergétique chinoise.

S'inscrire à la newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

© 2018 Amaël Ferrando - Centre de Formation et Recherche en Qigong Tuina

Rechercher