Vision de la maladie de Crohn

En médecine occidentale et en médecine chinoise

MALADIE DE CROHN

Par gwenola le grumelec
Praticienne certifiée en acupression - Promotion 2019

 

VISION DE LA MEDECINE OCCIDENTALE

 

I. Qu’est-ce que la maladie de Crohn?

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) qui peut toucher les parois de tout le tube digestif, de la bouche à l’anus. Le plus souvent, cette maladie atteint le côlon (ou «gros intestin») et la partie terminale de l’intestin grêle (localisation préférentielle: l’iléon, qui relie l’estomac au côlon. Le rectum est très rarement touché).

La maladie intestinale inflammatoire de Crohn peut théoriquement atteindre tous les segments du tube digestif, mais le plus souvent, un seul segment intestinal est malade. Mais ce qui est important, c’est que lorsque les segments touchés sont multiples, ils sont séparés par des intervalles sains, contrairement aux lésions de la rectolite hémorragique (RCH).

La plupart des cas de maladie de Crohn sont diagnostiqués avant l’âge de 30 ans, mais l’affection peut toucher tous les groupes d’âge. Elle touche les deux sexes, et apparaît en général entre 20 et 40 ans.

C’est une affection qui se caractérise par une alternance de phases d’activité (ou «poussées»), d’intensité variable, et de phases sans symptôme dites de rémission.

 

II. Causes

L’origine de la maladie de Crohn est encore peu connue. L’apparition des premiers symptômes serait une résultante de facteurs génétiques et environnementaux. Mais on observe que cette maladie comporte une composante auto-immune. Cela signifie que les défenses naturelles de l’organisme, censées combattre les infections, prennent l’intestin pour un corps étranger et attaquent les tissus du corps, créant ainsi une inflammation. Ainsi l’inflammation du tube digestif est liée à une hyperactivité du système immunitaire.

Les maladies auto-immunes sont fréquentes au sein d’une même famille. D’un point de vue génétique, il a été montré qu’entre 8 et 10% des personnes atteintes avaient un ou plusieurs parents également atteints de la maladie. Mais les gènes responsables sont mal connus.

Certains facteurs comme le tabac et le stress sont également connus comme étant des facteurs environnementaux favorisant l’apparition de la maladie.

 

III.  Symptômes

Les symptômes de la maladie de Crohn sont peu spécifiques et conduisent souvent à un retard de diagnostic de plusieurs mois.

Les symptômes peuvent se distinguer en deux catégories:

  • Ceux directement liés à l’inflammation de l’intestin
  • D’autres extra-digestifs que l’on retrouve assez régulièrement dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Dans sa forme typique, le début est lent et insidieux. Les symptômes de la maladie sont surtout digestifs. Diarrhées épisodiques et vagues douleurs abdominales résument la symptomatologie pendant des mois ou des années.

Lorsque la maladie est bien installée, la diarrhée, d’intensité moyenne, parfois grasse, rarement sanglante, est le symptôme principal.

Les autres symptômes incluent :

  • Nausées et vomissements
  • Une perte d’appétit
  • Une perte de poids
  • Des crampes abdominales
  • De la fatigue
  • Une fièvre
  • Un saignement rectal (douleurs anales et/ou écoulements de glaire ou de sang par l’anus)
  • L’apparition de sang dans les selles
  • Une sensibilité au toucher ou un gonflement au niveau de l’abdomen
  • Pâleur liée à une anémie par carence en fer ou en vitamine B12. Chez l’enfant et l’adolescent, une cassure de la courbe de poids et de taille est souvent présente.

 

Les signes varient selon la topographie des lésions.

D’autres symptômes non digestifs peuvent aussi révéler la maladie de Crohn :

  • Des rhumatismes articulaires comme la spondylarthrite ankylosante (inflammation rhumatismale du rachis et des articulations du bassin)
  • Des problèmes dermatologiques tels que les aphtes buccaux, érythème noueux (boursoufflure de la taille d’une noix, dures, rouges et douloureuses, sur les jambes et les avant-bras), ulcérations cutanées, glossite, iritis
  • Une atteinte oculaire comme l’uvéite
  • Des troubles hépatiques sont souvent associés: stéatose, hépatite, cirrhose, lithiase…
  • Des manifestations urinaires sont fréquentes: compressions urétérales, amylose rénale, fistules iléo-vésicales, lithiase urinaire
  • Des fistules génitales avec stérilité sont possibles

 

La maladie de Crohn a tendance à apparaître et à disparaître de façon récurrente. Souvent, il arrive qu’une personne reste des mois sans avoir de symptômes.

Lors d’une poussée de la maladie, l’hémorragie peut être importante. Certaines personnes, touchées par la maladie dans sa phase active, font de l’anémie (une carence en fer due à la perte de sang), ce qui entraîne chez elles faiblesse et pâleur.

 

IV. Les complications

La maladie évolue par poussées d’intensité variable et souvent spontanément régressives.

La maladie de Crohn est associée à des complications graves qui vont nécessiter de multiples interventions chirurgicales. Bon nombre d’entre elles sont liées à l’inflammation permanente de l’intestin du patient et à son système immunitaire anormal. En voici une liste des plus fréquentes:

  • Une obstruction partielle de l’intestin entraînant vomissements et constipation
  • Une mauvaise absorption des aliments provoquant des carences nutritives
  • L’apparition de fistules, lésion qui perforent le tractus gastro-intestinal jusqu’à atteindre un autre organe. Elles peuvent être très douloureuses, pouvant être fatales si elles ne sont pas traitées
  • Des fissures anales qui peuvent être douloureuses et provoquer des saignements
  • Une sténose (rétrécissement anormal d’une partie de l’intestin)
  • Des infections
  • Un risque accru de cancer colorectal
  • De la déshydratation
  • De l’arthrite
  • Des troubles cutanés
  • Une inflammation des yeux ou de la bouche
  • Un retard de croissance chez les enfants

La récidive après intervention chirurgicale est la complication majeure. Elle peut survenir de nombreuses années après l’intervention. Elle oblige parfois à des résections étendues.

Certaines personnes atteintes de la maladie de Crohn ne présentent pas de problèmes à court terme à l’exception d’un ou quelques symptômes comme des lésions cutanées ou l’arthrite. Ces personnes attendent parfois des années avant de recevoir le diagnostic de maladie de Crohn.

 

V. Diagnostic

Les deux principaux outils diagnostiques sont la radioscopie et la coloscopie. Ils permettent d’observer les parois internes de l’intestin.

L’intestin grêle est alors plusieurs fois évalué, souvent par des radiographies ou par l’ingestion d’une capsule par le patient. Ce dernier doit également fournir un échantillon de sang, pour détecter une éventuelle anémie, et un échantillon de selles pour éliminer l’hypothèse d’une colite infectieuse (infection bactérienne ou parasite du gros intestin).

 

VI. Traitement et prévention

Bien qu’il n’existe pas de remède à la maladie de Crohn, on peut tout à fait la traiter. De nombreux médicaments peuvent contribuer à la maîtrise des symptômes de cette maladie. Parmi ceux-ci on retrouve:

  • Les corticostéroïdes sont utilisés à court terme et réduisent les gonflements et les lésions des tissus
  • Les agents modifiant le système immunitaire qui aident à supprimer le système immunitaire pour que l’organisme cesse d’attaquer ses propres tissus. Ces traitements peuvent être utilisés sur le long terme
  • Les antibiotiques, peuvent prévenir et traiter la prolifération des bactéries sur les blessures infectées des intestins
  • Les inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF), se donnent par injection aux personnes atteintes de symptômes modérés à graves, quand les autres traitement n’ont pas été efficaces
  • La sulfasalazine, un médicament anti-inflammatoire qui peut être utilisés dans des cas légers de la maladie de Crohn

Dans le traitement de la maladie de Crohn, un bon régime alimentaire est aussi important que les médicaments. Non seulement certains aliments sont plus doux pour un intestin enflammé, mais il est également indispensable de consommer des aliments appropriés même lorsque l’intestin ne les digère pas correctement. Un mauvais régime peut entraîner une perte de poids et davantage de symptômes.

A la différence de la colite ulcéreuse, on ne peut remédier totalement à la maladie de Crohn au moyen d’une intervention chirurgicale. L’ablation d’une partie enflammée du côlon peut permettre au patient de passer de nombreuses années sans avoir de symptômes. Mais l’inflammation finit souvent par réapparaître.

 

 Physiopathologie de la maladie de Crohn

 

 

 

 

 

 

 

VISION DE LA MEDECINE CHINOISE

Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, la maladie de Crohn entre dans le cadre des Liji (Li désigne une diarrhée contagieuse et Ji signifie maladie).

La maladie de Crohn entre dans le cadre de la dysenterie. Avec la diarrhée, xiéxié et le choléra, huoluan, la dysenterie fait partie des trois groupes de maladies où le transit intestinal est accéléré.

Ces 2 symptômes fondamentaux sont :

  • Selles diarrhéiques contenant des Glaires, du pus et du Sang;
  • Brûlure anale (ténesme) et envies impérieuses (épreintes).

La particularité de la Médecine Chinoise est de porter son intention directement sur les symptômes, ce qui confère à cette médecine millénaire un choix de premier plan dans la gestion des maladies chroniques, telle que la maladie de Crohn ou les colopathies fonctionnelles.

Son axe de soulagement, via l’acupuncture et la moxibustion, se porte sur les effets très incommodants de cette pathologie.

L’analyse de cette maladie selon les concepts de la Médecine Chinoise permet de constater qu’elle est en relation étroite avec le Foie, la Rate et l’Estomac, bien que le siège de la maladie se situe dans les intestins.

Selon la Médecine Chinoise, l’émotion reliée au Foie est la colère et celle de la Rate/Estomac est la cogitation, la rumination. C’est pourquoi les perturbations émotionnelles peuvent bloquer le Qi (l’énergie) du Foie et le faire stagner. Si le Qi de la Rate et de l’Estomac est trop faible, alors tous ces problèmes cumulés entraînent des troubles du mouvement du Qi dans le transit et les intestins.

La survenue de cette maladie est également conditionnée par le facteur alimentaire et est essentiellement liée aux perturbations émotionnelles, aux états anxieux et dépressifs (avec rumination) et à la fatigue. Ces états anxieux font que le Qi du Foie va agresser la Rate/Estomac, et, en perturbant le travail de ces derniers, engendrer des diarrhées, des crampes, des spasmes et des douleurs abdominales.

L’alimentation inadaptée peut aussi engendrer les troubles de la maladie de Crohn.

Ce problème peut entraîner une stagnation alimentaire qui affaiblit l’Estomac dans son travail de digestion et la Rate dans son travail de transport et de transformation, d’où les diarrhées.

La Médecine Chinoise parle de Xie Qi (agents pathogène) qui proviennent de l’extérieur, les plus en cause étant le froid et l’humidité. C’est pourquoi la diététique chinoise préconise, surtout dans la maladie de Crohn, de ne manger ni froid, ni cru.

A savoir qu’est considéré comme froid tout aliment à température inférieur à celle de la température du corps. Il faut donc manger chaud et cuit, et de préférence boire chaud. Il faudra également éviter les aliments qui ramènent de «l’humidité» dans le corps comme les produits laitiers, l’alcool et les produits industriels.

Nous pouvons donc dire que la maladie de Crohn est très bien prise en charge par la Médecine Chinoise via l’acupuncture, la moxibustion et la pharmacopée.

 

Rappel de la Physiologie des zang et des fu concernés

  1. L’Estomac (Wei)

Il est la Source de production de l’Energie Acquis du Ciel Postérieur du Sang et des Liquides Organique.

Les fonctions de l'entraille Estomac sont les suivantes:

  • Il contrôle le «mûrissement et le pourrissement» de la nourriture. (source du Qi du corps).
  • Il contrôle le transport des Essences de la Nourriture, avec une influence sur le pouls et sur l'enduit lingual.
  • Il contrôle la descente du Qi. Il fait descendre l’impur.
  • Il est la source des liquides.
  • Il est facilement atteint par le feu ou les glaires-feu, avec pour conséquences une conduite maniaque, de la confusion mentale, des crises d'angoisse, de l'hyperactivité...
  • Il est en relation complémentaire avec la Rate.
  1. L'Intestin Grêle (Xiao Chang)

Les fonctions de l’entraille Intestin Grêle sont les suivantes:

  • Continue le travail de l'Estomac dans la séparation de la fraction pure et la fraction trouble des aliments.
  • Transmet la fraction pure à la Rate, la fraction trouble liquide à la vessie, et la fraction trouble solide au Gros Intestin.
  • Même processus de séparation avec les liquides, sous l'action du Yang du Rein.
  • Gère la faculté de juger, le discernement, la clarté d'esprit (cette fonction spécifique peut être favorisée par le point Yang Gu SIG).
  • Relation avec le Cœur (ténue).
  1. Le Gros Intestin

Les fonctions de l’entraille Gros Intestin sont les suivantes:

  • Il contrôle le mouvement et l’acheminement.
  • Il transforme les selles et réabsorbe les liquides purs.
  • Il est en relation avec le Poumon (le Qi du poumon aide le mouvement vers le bas du GI et influence la fonction de défécation).
  • L’aspect mental et émotionnel du GI agit sur notre capacité «au lâcher prise».
  1. La Rate

Les fonctions de l’organe Rate sont les suivantes:

  • Elle gouverne le transport et la transformation de l’Energie Acquis du Ciel Postérieur, le Sang et les Liquides Organiques.
  • Elle contrôle le Sang.
  • Elle contrôle la «force d'élévation du Qi». Elle monte l'essence pure au réchauffeur supérieur (Cœur et Poumon).
  • Elle favorise la montée du pur dans les orifices supérieurs (son méridien monte), conjointement à l'Estomac qui abaisse l'impur aux orifices inférieurs (son méridien descend).
  • La force de son Qi empêche l'humidité et les mucosités de s'installer.
  • Le Yang de la Rate et des Reins est interdépendant: les reins fournissent l'inné à la rate pour permettre ses fonctions, la rate nourrit l'inné des reins.
  • La Rate produit et distribue le Qi et le Sang qui nourrissent le cœur.
  • Elle abrite la pensée.
  • Elle contrôle les muscles et les quatre membres.
  • Elle s'ouvre à la bouche et se manifeste dans les lèvres.

 

Le Qi de l’Estomac descend et celui de la Rate monte, ensemble ils organisent :

  • la descente de l’impur par l’Estomac dans les orifices inférieurs,
  • la montée du pur par la Rate dans les orifices supérieurs.
  1. Les Reins

Ils sont les Racines des liquides. Ils sont la réserve du Qi Inné du Ciel Antérieur.

Les substances Innées (Ciel Antérieur) des Reins favorisent les fonctions du qi Acquis (Ciel Postérieur) de la Rate et de l’Estomac, qui, à leur tour, alimentent le qi Inné des Reins..

Le Rein déteste la sècheresse.

Les fonctions de cet organe sont :

  • Il contrôle les deux orifices inférieurs (si Yang est insuffisant, il y a des diarrhées et des urines abondantes et claires).
  • Il contrôle la porte de vie (Ming Men)
  • Il gouverne l’eau (il contrôle la miction)
  • Il fournit la chaleur à la Rate pour lui permettre de transformer et transporter les liquides
  • Il contrôle la réception du Qi (venant du Poumon)
  1. Le Foie

Les fonctions de l’organe Foie sont :

  • Il stocke le sang
  • Il assure la libre circulation du Qi:
  • qui est en relation avec l’état émotionnel
  • qui favorise la digestion
  • qui assure un bon écoulement de la bile
  • Il abrite l’âme éthérée
  • Il est affecté par la colère

 

Physiopathologie générale de la diarrhée

Le Vide de Qi de rate laisse l’humidité s’installer, le Vide de Qi d’Estomac n’assure plus la production du Qi Acquis et le Vide de Qi des Reins affaiblit l’Inné.

Les fonctions de production et de transformation-transport du sang, des eaux (Liquides) et des céréales (Qi Acquis) ne sont plus assurées.

Les mouvements verticaux de montée du Yang pur par la rate et de descente du Yang impur par l’Estomac sont perturbés. Le pur et l’impur se mélangent, trop de Yang impur descend et c’est l’accélération du transit intestinal.

Tous ces mécanismes sont aggravés par le défaut d’entraide entre le Jingqi Acquis de la Rate et de l’Estomac et le Jingqi Inné des Reins.

La maladie est un déséquilibre permanent entre les énergies Yin et Yang.

Le Yin étant affaibli, les facteurs irritants peuvent facilement et rapidement faire monter le Yang provoquant douleurs, gaz et besoin impérieux d’aller à la selle. Le Yin étant dans l’incapacité de contrôler le Yang, la chaleur va s’accumuler dans le Gros Intestin.

Afin d’éliminer celle-ci, l’entraille n’a qu’une possibilité: saigner pour éliminer la chaleur, d’où le sang retrouvé dans les selles.

Par ailleurs, il est important de prendre en compte les symptômes psychiques (nervosité, irritabilité) traduisant un affaiblissement du Yin du Cœur (relation avec le Cœur).

 

Physiopathologie spécifique de la dysenterie : télécharger le pdf

 

CAS CLINIQUE

I. Sujet

Mlle A, 29 ans, a été diagnostiquée il y a 5 ans comme ayant la maladie de Crohn.

2014 en Afrique: 1ère crise supposée car à l’époque il y avait une suspicion de réaction au médicament contre le paludisme, puis 2015 grosse crise suite à du stress, ressemblant à une gastro, perte de 10 kg en 10 jours, vomissements et diarrhées avec perte de sang, fatigue et insomnie , érythème nœud dur «en feu» au niveau des jambes, chevilles gonflées et brûlantes.

Des examens très poussés (coloscopie et prise de sang, de selles et d’urine afin de savoir à quel niveau l’inflammation touche l’Intestin, s’il y a de l’anémie, si les Reins sont abimés) concluent à la maladie de Crohn.

Elle est la seule dans la famille à avoir cette maladie, mais sa sœur a aussi des problèmes digestifs, d’intolérance aux œufs, à certains aliments, d’allergie aux graminées…

Antécédents :

  • Eczéma à 3 mois et pendant des années (pliure bras, jambes …) qui revient lors de stress.
  • Asthme (1 crise) et allergie
  • Stressée
  • Enurésie jusqu’à 22 ans

Problèmes particuliers :

  • Perte de cheveux
  • Faiblesse des genoux (ménisque fissuré)
  • Difficulté à bien dormir (militaire qui fait des gardes la nuit)

Traitement :

  • Fivasa: anti-inflammatoire, gastro-résistant agit directement sur l’Intestin
  • Entocorte: antidouleur en cas de crise

Régime: fruit et légumes en petites quantité. Riz, pâtes, poisson et viande.

Si une crise se prépare elle a la «chance» d’avoir une sensation de blocage au niveau de la gorge qui l’empêche de manger ainsi elle vomit peu. Ne supporte pas le cassoulet et les tomates.

 

II. Bilan énergétique

Observation :

Présence de Shen

Teint : clair, joues rouges, souvent boutons sur menton et maxillaire

Yeux : tâche marron dans l’iris de l’œil droit (foie)

Peau : souple, marque de godet sur tout le corps (vide de Yang du Rein), démangeaison (eczéma) (vent, sang dans le Foie), veinules bleues (froid, plénitude)

Cheveux : perte (vide de sang, vide de Rein)

Langue : rose claire, pâle (froid) épaisse, gonflée (vide de Yang de Rate ou de Rein), fissurée au centre et niveau Cœur (émotion, vide de Yin ou chaleur plénitude)

Points rouges (papilles), rouge sur les 2 cotés (chaleur)

Enduit blanc (humidité)

 Observation de la langue en MTC

 

 

 

 

   

Interrogatoire :

  • Avant 2009, transpire beaucoup avec odeur, actuellement transpiration sans odeur surtout sur le bas du dos, les aisselles, mains moites (5 cœurs) (vide de Yin).
  • En général les céphalées se situent au niveau du front (Foie).
  • Les douleurs de l’abdomen se situent au niveau de l’épigastre, elles sont intenses. Il peut y avoir des vomissements lors d’une crise avant et après avoir mangé. Ce sont des vomissements de bile acide et soudain. Pas de distension après le repas.

Douleurs aux genoux dues à une fissure du ménisque dans l’un et faiblesse dans les deux. Pratique beaucoup de voile, très sportive.

Tendue au niveau des cervicales et parfois au niveau des lombaires.

Souvent des crampes.

  • Généralement les selles sont molles-liquides, très fréquentes, sans odeur (vide de Yang et froid), noires (stase de sang), beaucoup de borborygmes (vide de Qi de la Rate) et flatulences sans odeur (vide de Yang de la Rate), du sang et des brûlures à l’anus (ténesme) (chaleur, humidité).

En cas de crise, les selles se transforment en diarrhées, douloureuses avec odeur (chaleur) et sans se sentir mieux après la selle (vide, chaleur humidité), selles noires ou foncées avec sang et brulure à l’anus (stase de sang et chaleur).

  • les urines sont claires (froid), non odorante.

L’énurésie jusqu’à 22 ans peut correspondre à une faiblesse du Yin des Reins.

  • Eprouve des difficultés à s’endormir (son métier ne permet pas un bon sommeil car elle effectue des gardes de nuit et travaille souvent en horaires décalés et changeants).

Le sommeil est peu profond et se réveille au moindre bruit. Elle se réveille vers 3h et «voit les heures passer» puis se rendort vers 5h.

Claque des dents pendant son sommeil.

  • Elle boit beaucoup (plénitude, chaleur) mais se contrôle et diminue à cause de son énurésie passée.
  • Les menstruations sont abondantes, le cycle est réguliers 27 + 4 j.

Plus de contraception (Minidril) car douleur avec sensation de coup de poignard et l’association avec l’anti inflammatoire Entocorte déréglait le cycle.

2 jours avant les règles, les selles sont molles. Pendant les règles petites douleurs (stase de sang, stagnation de froid), elle prend du Spasfon.

Règles très abondantes les 1er et 2ème jours, rien le 3ème et 4ème.

Palpation :

Peau : souple, froide

Membres : mains et pieds froids

Abdomen : souple malgré la maladie!

Pouls : très bas (de famille, père et sœur ont aussi le pouls très bas): 52 battements/min

Droite : profond, vague (barrière), flottant (pied)

Gauche : tendu (pied)

 

III.  Synthèse

Suite à notre bilan énergétique, nous constatons :

  • un vide de Qi de la Rate
  • un vide de Yang des Reins
  • une stagnation du Qi du Foie
  • un syndrome d’humidité-chaleur.

 

Nous sommes dans le cas d’une Dysenterie à rechutes avec Humidité-Chaleur alternant la Dysenterie avec jeûne. 

- La perte de cheveux, la marque de godet laissée sur la peau et l’énurésie nous font penser à un vide de Rein.

- Le vide de Qi de Rate (borborygmes, douleurs abdominales, fatigue) laisse l’Humidité s’installer ce qui perturbe les mouvements de montée-descente de la Rate /estomac. Le pur et l’impur se mélangent et le Yang n’étant pas assez fort pour tout retenir, le transit s’accélère. D’autre part la faiblesse de la Rate et des Reins  ne permet pas une entraide entre ces deux  organes ce qui aggrave la diarrhée. L’Humidité est confirmée avec l’enduit sur la langue et le vide Rate par le gonflement de celle-ci.

- Le vide de Qi de l’Estomac, (conséquence du vide de Qi de la Rate) va à contre-courant ce qui provoque des nausées, des vomissements.

- Lors de sa première crise, Melle A. était anxieuse, tendue. Toutes situations de stress, d’émotions  aggravent les symptômes intestinaux. La stagnation du Qi du Foie (due aux émotions retenues) se transforme en Humidité-Chaleur et gêne la Rate dans ses fonctions. On retrouve cette Humidité-Chaleur  dans les selles odorantes lors d’une crise ou dans les brûlures de l’anus.

Cette Humidité-Chaleur agit aussi sur la peau (tissu des Poumons) et perturbe sa nutrition  pouvant, à la longue, épuiser le sang et pénétrer dans la couche de sang. Cette chaleur de sang crée de l’eczéma.

- de la Chaleur au Cœur s’est installée comme l’indique la langue avec papilles rouges et fissure au niveau cœur (émotion)

 

IV. Principe de traitement

Disperser la Chaleur-Humidité, tonifier la Rate/Estomac

  • Tonifier le Qi des Reins afin de soutenir la Rate/Estomac
  • Disperser la stase de Qi du Foie
  • Arrêter la diarrhée

La patiente est traitée une fois par semaine.

Le traitement d’acupression vise à soulager les symptômes pathologiques liés à l’inflammation qui font souffrir le patient (arrêter les spasmes des intestins, la douleur abdominale, stopper les diarrhées, traiter la fatigue)…  ainsi que réguler les réactions immunitaires afin de stopper l’inflammation chroniques des intestins.

Principaux points utilisés :

La séance commence toujours par la palpation des points Shu du dos, puis des manœuvres Zhang Gen Tui Fa et enfin Zhang Gen Rou Fa.

Je constate des nœuds et des crispations musculaires au niveau de la D5, D7, des cervicales et trapèzes.

4GI, 11GI, 25E, 37E : dispersent la chaleur-humidité du Gros Intestin

20V, 13F, 3Rte, 4Rte, 6Rte : tonifient le Qi de la Rate

21V, 12RM, 36E : tonifient le Qi de l’Estomac

6MC, 44 E, 12RM : régulent l’Estomac et rafraichissent sa Chaleur

23V, 4RM, 8RM, 4DM : tonifient et réchauffent  le Yang des Reins

6MC, 14F, 18V, 3F, 34VB : dispersent la stase de Qi du Foie

6RM, 20DM : tonifient et monte le Qi

25 E : tonifie le Gros Intestin et traite la diarrhée

Pour l’eczéma :

7C : rafraîchit la chaleur et calme l’esprit

6Rte, 9Rte : élimine chaleur-Humidité

17V, 10Rte, 40V : rafraichit la chaleur du sang                  

 

Le ressenti et bienfait de la séance sur la patiente :

A la fin de chaque séance, la patiente est reposée, les crispations musculaires disparaissent. 

En frottant le point 4DM, elle ressent une chaleur très agréable  qui se diffuse dans le dos et surtout dans les lombaires.

A la 3ème séance, les borborygmes ont diminués, les selles sont moins liquides. Le transit intestinal semble s’améliorer. (la patiente s’est même permis d’oublier ses médicaments pendant un week-end ! bien sûr je lui ai déconseillé d’arrêter son traitement).

A la 4ème séance, amélioration au niveau des règles : plus de douleurs, les selles qui annoncent les règles ont diminuées et sont beaucoup moins liquides.

Douleurs aux genoux (10 Rte, 36 E, 40V) manœuvre Dian Rou Xi Yan (pointer et pétrir Xi Yan), Ti La Gu Si Tou Ji (tirer les quadriceps vers le haut).

Toujours une amélioration du transit et des douleurs. Diminution des borborygmes et des flatulences. Disparition de l’eczéma.

A la 5ème séance, la douleur au genou a disparu. Maintien de toutes les améliorations.

Départ en vacances (ski)

6ème séance, retour de vacances. Quinze jours sans acupression et les borborygmes reviennent, les selles se liquéfient !

7ème séance, tout rentre dans l’ordre, les borborygmes ont diminué, les selles redeviennent moins liquides. Pas de douleurs.

8ème séance, le transit redevient normal. Petite  diarrhée passagère due à une mauvaise alimentation mais sans conséquence.

 

V. Conclusion

Suite à ces séances, on ne peut que constater l’amélioration de son état de santé. Le transit intestinal se fait mieux, les douleurs sont atténuées, l’eczéma disparait. La cliente est plus détendue et moins fatiguée, les crispations musculaires disparaissent aussi.

En suivant le traitement médicamenteux classique et en l’associant à notre pratique de médecine chinoise, je suis convaincue d’apporter un soutien dont a besoin le malade pendant les crises et d’aider à rééquilibrer l’organisme. Je pense que l’on peut conseiller au malade, certains points en auto-traitement.

La maladie de Crohn nécessite évidemment un traitement dans la durée. Pour l’instant, ma cliente en est au stade 1 de sa maladie avec peu de crise. Selon l’évolution de la maladie et sa gravité,  il faudra suivre certaines règles : un régime alimentaire approprié aux intolérances, la gestion du stress et des émotions (par du Qi Gong ou des exercices physiques) et surtout faire des séances d’entretien afin de maintenir un équilibre énergétique interne qui réduira les problèmes de santé et apportera du bien-être au patient.

 

Sources :

www.santecheznous.com

Doctissimo

www.sante-sur-le-net.com

amelie.fr

Plume Charpentier : Quelle est la vision de la Médecine Chinoise sur la maladie de Crohn ?

Robert Hawawini : maladie de Crohn et recto-colite hémorragique

Marc Poterre : L’acupuncture est efficace dans la maladie de Crohn en phase active

 

Logo QigongTuina blanc 72dpi 856x300px

Ecole de Qigong Tuina

Amaël Ferrando

46 route de la Vallée Verte

06130 Grasse - France

Depuis 2004, l'École de Qigong Tuina propose des formations en Massage énergétique Qi Gong Tui Na, basé sur les connaissances de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Des sessions de recherche sont régulièrement organisées dans les disciplines autour de l'énergétique chinoise.

S'inscrire à la newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

© 2018 Amaël Ferrando - Centre de Formation et Recherche en Qigong Tuina

Rechercher